top of page
  • Photo du rédacteurBrownville

Visite de courtoisie et d'echanges de sept Chefs de villages Ebrie à SEM BENOÎT KAMENA BROWN(Cocody Riviéra Palmeraie, Rue Ministre)

Dernière mise à jour : 18 juin


Le 17 avril 2023, SEM Benoît Kamena Brown a reçu en audience sept chefs de villages Ebrié à son domicile de Cocody Riviéra Palmeraie, Rue Ministre. Une visite de courtoisie et d’échanges portant sur les intérêts de l’Île Boulay. A cette rencontre il y avait Djagoua Guy, Chef d’Abidjan-Té (Attécoubé), Vri Amon Alliédan Thomas, Chef de Bidjan Nouanbo (Anoumabo), Akosso Bobin, Chef d’Abidjan-Agnan, Beké Agobah Félix, Chef de Bidjan Cocody, Amon N’Gbéké Appolinaire, Chef de Locodjro, Kokro Aké N’Guessan, Porte-parole de Bidjan Cocody, Danho Daké Ernest, Porte-parole d’Abidjan Anoumabo, Ako Isaac, Notable Anoumabo, et SEM Benoît Kamena Brown, Promoteur de Brownville (Île Boulay), Ben Dagbo, Bosson Ettien, Houga Bi D. Basile, Brown Junior, Morrys Ouayou, tous collaborateurs de Benoît Brown, et Adjiri Bebou, Pasteur. Arrivés à 17h 43mn, les visiteurs du jour sont repartis à 19h 05mn après de fructueux échanges portant sur les intérêts de l’Île Boulay. Tous heureux d’avoir rencontré pour la première fois SEM Benoît Brown qui les a instruits sur la nécessité d’entretenir des relations de paix, de cohésion sociale, dans un langage de vérité et d’espoir, ils n’ont pas manqué d’exprimer leur joie d’avoir frappé à la bonne porte.


QUELQUES IMAGES DE LA VISITE DES SEPT CHEFS DES VILLAGES EBRIE A SEM BENOÎT K. BROWN



« Après la visite de mes frères d’Audoin-Begreto et des Bias, et celle des Bidjans en avril dernier, je pense qu’on s’est compris. Parce qu’ils sont venus pour que je puisse leur donner certaines informations. C’est ce que j’ai fait », a confié l’opérateur économique, avant d’ajouter que les inquiétudes des visiteurs sont liées à la purge des droits coutumiers sur la parcelle de l’île Boulay 2 que l’Etat lui a attribuée en compassion de la destruction de son complexe hôtelier Eden City dans le cadre des travaux d’extension du Port autonome d’Abidjan. Plusieurs villages m’ont approché pour revendiquer la propriété d’une partie de l’île Boulay, et parfois même de toute l’île. Je leur ai conseillé de privilégier l’entente afin d’éviter les palabres. La purge doit être payée. Mais à qui ? Elle ne sera payée qu’au vrai propriétaire des terres. L’Etat veut bien payer la purge, mais s’ils ne s’entendent pas, je ne pense pas qu’ils puissent avoir gain de cause. Pour que l’Etat donne la purge, il faut prouver avec des documents fiables à l’appui que vous êtes propriétaires terriens. C’est donc ce que j’ai donné comme conseils», a précisé le promoteur de Brownville à l’île Boulay II.


Benoît Brown a ajouté qu’il a été toujours soutenu par le village de Niangon-Lokoa depuis son arrivée sur l’île. C’est pourquoi sans vouloir se mêler aux querelles entre villages Ebrié, il a appelé à l’entente, la paix et la cohésion.

0 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page